L’abominable calvaire du petit Yanis, 5 ans,retrouvé mort après avoir été puni pour s’être mouillé !!

Sourire sur une plage avec des joues roses et un sourire effronté, c’est la première photo d’un garçon de cinq ans qui est mort après avoir prétendument été puni pour avoir mouillé le lit.

Des hommages ont été rendus à Yanis qui aurait été forcé de courir plusieurs kilomètres par sa mère et son beau-père.

Ne supportant pas cela, son beau-père a décidé de le punir sévèrement en le faisant courir le long du canal, seulement vêtu d’un slip mouillé et de chaussettes. Sa mère, quant à elle, se trouvait en retrait et ne réagissait pas.

Cependant, au bout de 200 mètres, Yanis s’est évanoui. Le corps de Yanis a été retrouvé dans la rue en sous-vêtements à Aire-sur-la-Lys, dans le nord de la France. Il aurait subi un arrêt cardiaque.

La police a déclaré que sa mère, 22 ans, et son beau-père, 40 ans l’ont puni pour avoir mouillé le lit et trouvé des preuves qu’il avait été agressé physiquement avant de mourir. Ils ont depuis été arrêtés.

Il a été trouvé par sa mère et son beau-père qui a appelé la police après l’avoir trouvé inconscient à 200 mètres de chez eux.

Le procureur Patrick a déclaré: Un enfant de cinq ans est mort dans des conditions suspectes.

Les conditions suspicieuses de cette mort nous ont conduits à mettre les parents en garde contre des soupçons de violence causant la mort.

Un porte-parole de la police a déclaré : «L’enquête doit déterminer si l’enfant est mort de froid, si cela est le résultat d’une chute ou d’un cas d’abus».

La mère est poursuivie pour abstention volontaire d’empêcher un crime ou délit et le beau-père pour violences volontaires sur mineur de moins de 15 ans par une personne ayant autorité.

Le procureur en charge de l’affaire a décrit le beau-père comme étant un survivaliste qui rêve de vivre en communauté avec ses quatre chiens et la mère comme étant dans un autre monde.

Cette dernière justifie d’ailleurs les maltraitances que le beau-père de Yanis infligeait au petit garçon, en expliquant que cela était pour son bien et pour lui remettre les idées en place.

Le reste de la famille de Yanis ont mis en place une cagnotte afin de financer les frais funéraires du petit Yanis et ont partagé des mots d’amour à son sujet.

Son père biologique, sa grand-mère, ses oncles et ses tantes se trouvent tous choqués du destin de Yanis car ils n’avaient pas vu la maltraitance que subissait l’enfant.

artigos recomendados